Cahier des normes pour le programme : Infirmiers autorisés, Soins intensifs

Le présent document n’est pas la norme d’un programme offert en français, mais la traduction en français de la norme du programme Registered Nurse Critical Care Nursing (code MFCU 71423) et menant à l’obtention d’un certificat post-diplôme de l’Ontario.

Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle août 2017

Avertissement

Les normes des programmes offerts en français sont créées avec la participation des collèges et intervenants francophones de l’Ontario. Comme ce programme n’était pas offert dans les collèges francophones au moment de la publication, le processus n’a pas été suivi. C’est pourquoi la traduction du titre du programme et certains termes techniques pourrait ne pas refléter l’usage actuel.

Si un collège francophone compte offrir ce programme à l’avenir, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle élaborera une norme du programme en français avec la participation des collèges francophones et d’autres intervenants clés tels que les employeurs, les associations professionnelles et les diplômés, de façon à s’assurer que la norme tient compte de la terminologie utilisée par le secteur et des caractéristiques particulières de la communauté franco-ontarienne.

Remerciements

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle aimerait remercier les nombreux partenaires et organismes qui ont participé à l’élaboration des normes du programme Registered Nurse Critical Care Nursing. Le ministère aimerait tout particulièrement souligner le rôle important :

  • de toutes les personnes et organisations qui ont participé à la consultation;
  • des coordonnateurs et chefs du programme Registered Nurse Critical Care Nursing pour leur contribution à ce projet ainsi que la personne chargée du projet de l’élaboration des normes soit Christine Foster.

Table des matières

I. Introduction
L’initiative d’élaboration des normes des programmes collégiaux
Les normes
Les normes de programme
Les résultats d’apprentissage de la formation professionnelle
L’élaboration des normes de programme
La mise à jour des normes
La spécificité francophone
II. Les résultats d’apprentissage de la formation professionnelle
Préambule
Sommaire des résultats d’apprentissage de la formation professionnelle
Résultats d’apprentissage de la formation professionnelle
Glossaire


1. Introduction

Ce document n’est pas la norme d’un programme offert en français, mais la traduction en français de la norme d’un programme offert en anglais par les collèges d'arts appliqués et de technologie de l'Ontario et menant à l’obtention d’un certificat post-diplôme de l’Ontario pour le programme Registered Nurse Critical Care Nursing (code MFCU 71423).

L’initiative d’élaboration des normes des programmes collégiaux

En 1993, le gouvernement de l'Ontario mettait sur pied l'initiative d'élaboration des normes des programmes collégiaux dans le but d’harmoniser dans une plus grande mesure les programmes collégiaux offerts dans toute la province, d'élargir l'orientation de ces programmes pour assurer que les personnes titulaires d’un certificat ou d’un diplôme acquièrent la faculté de s'adapter et continuent à apprendre, et de justifier auprès du public la qualité et la pertinence des programmes collégiaux.

L’unité des normes relatives aux programmes et de l’évaluation du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle a le mandat d’élaborer, de réviser et d’approuver les normes des programmes postsecondaires pour l’ensemble des collèges d’arts appliqués et de technologie de l’Ontario.

Les normes

Les normes s’appliquent à tous les programmes postsecondaires similaires offerts par les collèges ontariens. Elles sont de trois ordres :

  • les résultats d'apprentissage de la formation professionnelle;
  • les résultats d'apprentissage relatifs à l’employabilité;
  • les exigences de la formation générale.

Ces normes déterminent les connaissances, les aptitudes et les attitudes essentielles que l'apprenant doit démontrer pour obtenir son certificat ou son diplôme dans le cadre du programme.

Chaque collège d'arts appliqués et de technologie qui offre ce programme conserve l'entière responsabilité de l'organisation et des modes de prestation du programme. Le collège a également la responsabilité d'élaborer, s'il y a lieu, des résultats d'apprentissage locaux pour répondre aux besoins et aux intérêts régionaux.

Les normes de programme

Les résultats d’apprentissage représentent la preuve ultime de l’apprentissage et de la réussite. Il ne s’agit pas d’une simple liste de compétences distinctes ou d’énoncés généraux portant sur les connaissances et la compréhension. Les résultats d’apprentissage ne doivent pas être traités de façon isolée mais plutôt vus comme un tout. Ils décrivent les éléments du rendement qui démontrent que les personnes titulaires d’un certificat ou d’un diplôme du programme ont réalisé un apprentissage significatif, et que ceci a été vérifié.

Les normes assurent des résultats comparables pour les personnes titulaires d’un certificat ou d’un diplôme d'un programme, tout en permettant aux collèges de prendre des décisions sur l'organisation et les modes de prestation du programme.

Les résultats d’apprentissage de la formation professionnelle

Les résultats d'apprentissage représentent les connaissances, les aptitudes et les attitudes que l'apprenant doit démontrer pour avoir droit au certificat ou au diplôme.

Les éléments de performance rattachés aux résultats d'apprentissage définissent et précisent le niveau de performance nécessaire à l'atteinte du résultat d'apprentissage.  Ils représentent les étapes à franchir en relation avec les résultats d'apprentissage. La performance des apprenants doit être évaluée en fonction des résultats d'apprentissage et non en fonction des éléments de performance.

L’élaboration des normes de programme

Le gouvernement de l'Ontario a décrété que tous les programmes d'études collégiales postsecondaires devraient, en plus des résultats d’apprentissage de la formation professionnelle, viser un ensemble plus large des résultats d’apprentissage relatifs à l’employabilité. Cette combinaison devrait assurer que les personnes titulaires d’un certificat ou d’un diplôme possèdent les aptitudes requises pour réussir leur vie professionnelle et personnelle.

L'élaboration des normes de la formation professionnelle repose sur un vaste processus de consultation auquel participent des personnes et organismes du domaine : employeurs, associations professionnelles, personnes titulaires d’un certificat ou d’un diplôme, apprenants, personnel scolaire et cadre, représentants de divers établissements. Selon ces divers intervenants, les résultats d’apprentissage de la formation professionnelle représentent le plus haut degré d'apprentissage et de performance que les personnes titulaires d’un certificat ou d’un diplôme doivent atteindre dans le cadre du programme.

La mise à jour des normes

Afin que ces normes reflètent convenablement les besoins des étudiants et du marché du travail de la province de l’Ontario, le ministère de la Formation et des Collèges et Universités effectuera périodiquement la révision de la pertinence des résultats d'apprentissage du programme « Registered Nurse Critical Care Nursing » communiquer avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle.

La spécificité francophone

De façon générale, les normes d'un programme de langue française sont similaires à celles d'un programme offert en anglais. Par contre, la révision des normes de programmes offerts en français a, dans certains cas, entraîné une adaptation visant une réponse plus conforme aux besoins des francophones. La reconnaissance de la spécificité et des besoins de la communauté francophone a exigé l'ajout de deux résultats d'apprentissage relatifs à l’employabilité, l'un dans le domaine des communications et l'autre dans le domaine des relations interpersonnelles.

En ce qui concerne les résultats d'apprentissage de la formation professionnelle, ils font l'objet d'une révision et d'une adaptation effectuées par un groupe d'experts pour chacun des programmes postsecondaires.

Table des matières


II. Les résultats d’apprentissage de la formation professionnelle1

Les titulaires d’un certificat post-diplôme du programme Registered Nurse Critical Care Nursing (traduit par Infirmiers autorisés, Soins intensifs) doivent démontrer qu’ils ont atteint en matière de formation professionnelle tous les résultats d’apprentissage sous-mentionnés.

Préambule

Les infirmières et infirmiers en soins intensifs* fournissent des soins holistiques complexes et spécialisés aux patients atteints ou à risque d’être atteints d’une maladie qui met leur vie en danger ou qui sont en fin de vie et à leur famille. La pratique infirmière en soins intensifs* s’exerce dans un éventail de milieux de soins fortement tributaires de la technologie, notamment les unités de soins aux malades en phase critique des hôpitaux, les salles de réveil, les services des urgences, les laboratoires de cathétérisme, les services ambulanciers, y compris d’ambulance aérienne, et les programmes d’intervention dans les hôpitaux au sein d’équipes d’intervention auprès des malades en phase critique.

Le programme Infirmiers autorisés, Soins intensifs ouvre droit à un certificat post-diplôme de l’Ontario et procure aux infirmières et infirmiers autorisés qui sont titulaires d’un certificat de compétence en règle de l’Ordre des infirmières et infirmiers de l’Ontario des connaissances avancées et des compétences et aptitudes spécialisées en pratique infirmière en soins intensifs*.

Les personnes diplômées exercent dans le respect de normes professionnelles, légales et déontologiques ainsi que de politiques organisationnelles et de pratiques exemplaires de la pratique infirmière en soins intensifs*. En collaboration avec les patients, les familles et les membres de l’équipe de soins interprofessionnelle*, les infirmières et infirmiers en soins intensifs* planifient, coordonnent, prodiguent et évaluent des soins axés sur le patient et la famille* qui sont personnalisés, sur l’ensemble du continuum des soins intensifs.

En se fondant sur des connaissances avancées en sciences physiques et psychosociales, en pathophysiologie et en pharmacologie, les personnes diplômées utilisent leurs aptitudes au raisonnement et leur jugement clinique pour évaluer et gérer continuellement des patients présentant des problèmes complexes et multisystémiques et pour sélectionner, exécuter et évaluer des interventions indépendantes et interdépendantes spécialisées en soins infirmiers en vue d’obtenir des résultats optimaux pour les patients. Les personnes diplômées utilisent des recherches fondées sur des données probantes et des lignes directrices sur les pratiques exemplaires pour prendre des décisions cliniques éclairées, et font appel à l’analyse critique* pour examiner et adapter leur exercice de la pratique infirmière en soins intensifs*.

Dans le cadre de la relation thérapeutique entre l’infirmière ou l’infirmier et le patient, les personnes diplômées recommandent et prodiguent des soins axés sur le patient et la famille* à une variété de patients atteints ou à risque d’être atteints d’une maladie qui met leur vie en danger ou qui sont en fin de vie et à leur famille. En tant que membres de l’équipe de soins interprofessionnelle*, les personnes diplômées du programme Infirmiers autorisés, Soins intensifs collaborent avec un large éventail de fournisseurs de soins de santé, et elles coordonnent et appliquent le plan de soins interdisciplinaires en vue d’assurer la continuité des soins et d’obtenir des résultats optimaux pour les patients.

La pratique infirmière en soins intensifs* s’exerce dans des milieux cliniques où les activités sont complexes, se déroulent à un rythme rapide et sont dynamiques et stressantes. Les personnes diplômées recourent à des stratégies et aux ressources dont elles disposent pour gérer et atténuer les facteurs stressants d’ordre environnemental, physique et psychosocial qui les touchent, elles et les autres personnes présentes dans leur lieu de travail, et y réagir de façon positive.

En tant que membres d’une profession de la santé autoréglementée, les personnes diplômées se livrent à une pratique réflexive et se perfectionnent constamment afin d’améliorer leurs compétences en pratique infirmière en soins intensifs*.

Les personnes diplômées pourraient poursuivre leur formation ou obtenir d’autres qualifications ou certifications grâce à des partenariats entre collèges et universités ou avec des associations professionnelles. Elles pourraient être admissibles à la certification spécialisée en pratique infirmière en soins intensifs* dans le cadre du Programme de certification de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC). Pour en savoir davantage, les étudiantes et étudiants peuvent communiquer avec les collèges et associations professionnelles directement.

*Voir le glossaire

Note de fin de texte :
Le Conseil ontarien pour l’articulation et le transfert tient à jour le portail Web sur le transfert des crédits d’études postsecondaires ONTransfert et le Guide de reconnaissance des crédits d’études postsecondaires de l’Ontario (GRCEPO)

Table des matières


Sommaire des résultats d’apprentissage de la formation professionnelle

Registered Nurse Critical Care Nursing / Infirmiers autorisés, Soins intensifs (certificat post-diplôme de l'Ontario)

La personne diplômée a démontré de façon fiable son habileté à

  1. exercer dans le respect de normes professionnelles, légales et déontologiques ainsi que de politiques organisationnelles et de pratiques exemplaires de la pratique infirmière en soins intensifs*;
  2. établir et maintenir une relation thérapeutique avec les patients, les familles ou les mandataires spéciaux* pour optimiser les soins intensifs axés sur le patient et la famille*;
  3. évaluer, analyser et surveiller des données concernant les patients ayant des problèmes complexes et multisystémiques afin de prévoir la détérioration précoce éventuelle de leur état, d’établir des priorités et de planifier des interventions;
  4. planifier, exécuter, évaluer et documenter des interventions spécialisées en soins infirmiers afin d’obtenir des résultats optimaux pour le patient atteint ou à risque d’être atteint d’une maladie qui met sa vie en danger ou qui est en fin de vie;
  5. proposer et prodiguer des soins axés sur le patient et la famille* aux patients atteints ou à risque d’être atteints d’une maladie qui met leur vie en danger ou qui sont en fin de vie et à leur famille;
  6. collaborer avec les membres de l’équipe de soins interprofessionnelle* pour prodiguer des soins aux patients atteints ou à risque d’être atteints d’une maladie qui met leur vie en danger ou qui sont en fin de vie en vue d’assurer la continuité des soins et d’obtenir des résultats optimaux pour les patients;
  7. utiliser des recherches fondées sur des données probantes et des lignes directrices sur les pratiques exemplaires pour éclairer et adapter son exercice de la pratique infirmière en soins intensifs*;
  8. recourir à des stratégies et aux ressources disponibles pour réagir aux facteurs stressants d’ordre environnemental, physique et psychosocial qui touchent soi-même et les autres personnes présentes dans le milieu de soins intensifs;
  9. se livrer à une pratique réflexive et se perfectionner constamment afin d’améliorer ses compétences en pratique infirmière en soins intensifs*.

*Voir le glossaire

Note : Les résultats d’apprentissage ont été numérotés à titre de référence; la numérotation n’indique pas un ordre de priorité ou une pondération en fonction de l’importance.

Table des matières


Résultats d’apprentissage de la formation professionnelle

1. La personne diplômée a démontré de façon fiable son habileté à

exercer dans le respect de normes professionnelles, légales et déontologiques ainsi que de politiques organisationnelles et de pratiques exemplaires de la pratique infirmière en soins intensifs*.

Éléments de performance

  • accepter la responsabilité de son exercice professionnel dans le milieu de soins intensifs;
  • respecter des limites professionnelles en tant qu’infirmière ou infirmier de soins intensifs*;
  • exercer les fonctions d’infirmière ou infirmier de soins intensifs* conformément à la Loi de 1991 sur les professions de la santé réglementées, à la Loi de 1991 sur les infirmières et infirmiers, à la Loi sur les hôpitaux publics de 1990 et aux normes d’exercice de la profession infirmière de l’Ordre des infirmières et infirmiers de l’Ontario;
  • participer aux processus d’assurance de la qualité et s’appuyer sur eux pour modifier son exercice des soins infirmiers et sa prestation de soins de santé;
  • distinguer les milieux de soins intensifs de niveau 2 et de niveau 3;
  • identifier les indicateurs de sécurité associés à la prestation des soins intensifs, p. ex., taux de pneumonie sous ventilation assistée (PVA), taux d’infection liée à un cathéter central, cas d’extubation imprévue et conformité aux règles d’hygiène des mains;
  • adhérer à une culture positive fondée sur des soins intensifs de qualité, la sécurité des patients et la prévention des risques;
  • veiller à protéger la vie privée des patients et de leur famille et la confidentialité dans le milieu de soins intensifs;
  • appliquer les pratiques organisationnelles requises;
  • suivre les lignes directrices concernant la fourniture de données aux organismes concernés, p. ex., Système d’information sur les soins aux malades en phase critique, Bureau du coroner en chef;
  • identifier les donneurs éventuels d’organes et de tissus en se conformant aux lignes directrices sur les soins en fin de vie du Réseau Trillium pour le don de vie, et remplir les documents sur la collecte d’organes;
  • appliquer les textes de loi pertinents relativement au consentement, à la capacité et à l’aide médicale à mourir, c.-à-d. la Loi de 1996 sur le consentement aux soins de santé, la Loi de 1992 sur la prise de décisions au nom d’autrui et la loi fédérale de 2016 sur l’aide médicale à mourir;
  • proposer et utiliser des ressources pour déterminer les mesures à prendre dans les situations complexes sur le plan éthique, p. ex., cadre de prise de décision éthique, comité d’éthique;
  • jouer le rôle de personne-ressource pour les étudiantes et étudiants, ses collègues, les fournisseurs de soins de santé ainsi que les patients et leur famille.

*Voir le glossaire

2. La personne diplômée a démontré de façon fiable son habileté à

établir et maintenir une relation thérapeutique avec les patients, les familles ou les mandataires spéciaux* pour optimiser les soins intensifs axés sur le patient et la famille*.

Éléments de performance

  • établir avec le patient, sa famille ou le mandataire spécial* une relation thérapeutique axée sur la sensibilité culturelle et la justice sociale;
  • former un partenariat avec le patient, sa famille ou le mandataire spécial* et collaborer à la planification, à la prestation et à l’évaluation des soins intensifs*;
  • communiquer efficacement, notamment par l’écoute active, le toucher, la communication non verbale, l’empathie, la clarification et la résolution de différends;
  • préserver la dignité du patient en respectant sa vie privée, son autonomie, ses préférences et ses caractéristiques, notamment son âge, son origine ethnique, ses croyances spirituelles, son sexe, son état matrimonial, son orientation sexuelle, son mode de vie et sa situation socioéconomique;
  • échanger des renseignements avec le patient, la famille ou le mandataire spécial* fréquemment et avec honnêteté et réalisme;
  • utiliser un niveau de langue adapté au niveau de compréhension, à l’éducation, à la culture et à la situation du patient et de sa famille;
  • permettre au patient et à sa famille d’exprimer leur compréhension de la situation, leurs sentiments et leurs préoccupations au moyen de services d’interprétation au besoin;
  • évaluer l’aptitude actuelle du patient à communiquer au moyen de toutes les techniques dont elle dispose, et demander à la famille de contribuer à l’interprétation des tentatives de communication du patient;
  • utiliser des méthodes de suppléance à la communication et des modes de communication de rechange dans le cas des patients et familles qui ont de la difficulté à communiquer, p. ex., gestes, membrane Passy-Muir, dégonflage de brassard, tableau de communication, langage gestuel, illustrations, etc.

*Voir le glossaire

3. La personne diplômée a démontré de façon fiable son habileté à

évaluer, analyser et surveiller des données concernant les patients ayant des problèmes complexes et multisystémiques afin de prévoir la détérioration précoce éventuelle de leur état, d’établir des priorités et de planifier des interventions.

Éléments de performance

  • évaluer des données physiologiques, psychosociales, culturelles, développementales et spirituelles approfondies fondées sur l’état du patient;
  • établir les antécédents médicaux complets au moyen des ressources disponibles et de sources d’information appropriées;
  • interpréter les antécédents médicaux, les analyses en laboratoire et les tests de diagnostic et les intégrer dans des données d’évaluation globales;
  • utiliser des outils d’évaluation validés au besoin dans le milieu de soins intensifs;
  • analyser et valider des données provenant du patient, de sa famille et d’autres sources afin de prendre des décisions éclairées relativement aux besoins du patient et de sa famille;
  • prendre des décisions concernant les soins prioritaires lors de situations mettant ou ne mettant pas en danger la vie du patient, en collaboration avec le patient, la famille et l’équipe de soins interprofessionnelle*;
  • faire appel à son raisonnement et à son jugement clinique pour déceler ou prévoir une détérioration précoce de l’état du patient;
  • se préparer à des situations d’urgence et à la détérioration soudaine de l’état du patient et communiquer tout changement en temps opportun;
  • prévoir les réactions du patient aux interventions prévues et effectuer une surveillance ou une nouvelle évaluation au besoin.

*Voir le glossaire

4. La personne diplômée a démontré de façon fiable son habileté à

planifier, exécuter, évaluer et documenter des interventions spécialisées en soins infirmiers afin d’obtenir des résultats optimaux pour le patient atteint ou à risque d’être atteint d’une maladie qui met sa vie en danger ou qui est en fin de vie.

Éléments de performance

  • prévoir les situations critiques et mettant la vie en danger, s’y préparer, les reconnaître et intervenir;
  • analyser les conclusions de l’évaluation et en faire la synthèse en vue de dresser un plan de soins collaboratif ou autonome;
  • établir des objectifs immédiats et à long terme axés sur le patient et les modifier en collaboration avec le patient, sa famille et l’équipe de soins interprofessionnelle*;
  • coordonner et appliquer le plan de soins dans les limites de son champ d’exercice en collaboration avec d’autres membres de l’équipe de soins interprofessionnelle*;
  • sélectionner des interventions indépendantes et interdépendantes fondées sur des données probantes et les exécuter en toute sécurité afin de gérer les problèmes aigus suivants qu’éprouvent les patients :
    • dégagement inefficace des voies respiratoires – p. ex., positionnement, gestion des sécrétions, aspiration orale, pharyngée et trachéale, gestion des voies respiratoires (tubes trachéaux, masque laryngé, trachéostomie);
    • insuffisance respiratoire faisant suite à une dégradation des échanges gazeux ou à une défaillance mécanique – p. ex., administration d’agents pharmacologiques (analgésiques, agents désactivateurs, sédatifs, bloqueurs neuromusculaires), ventilation artificielle, oxygénothérapie, sevrage de la ventilation artificielle;
    • choc et/ou hypotension, arythmies et altération du débit cardiaque – p. ex., gestion des liquides, administration d’agents pharmacologiques (vasodilatateurs, vasopresseurs, agents thrombolytiques), monitorage hémodynamique effractif, stimulation cardiaque, réanimation cardio-respiratoire et aide à la cardioversion/défibrillation et à l’insertion de cathéters hémodynamiques;
    • altération de la perfusion cérébrale – p. ex., positionnement, monitorage effractif de la pression de perfusion cérébrale, administration d’agents pharmacologiques (anticonvulsivants, diurétiques, barbituriques, inhibiteurs calciques, sédatifs), gestion des liquides, stratégies visant à minimiser la stimulation;
    • anomalies du tractus gastro-intestinal et altération de la nutrition – p. ex., administration d’agents pharmacologiques (agents de motilité, prophylaxie gastro-intestinale), drainage gastrique, lavage gastrique, alimentation entérale ou parentérale;
    • insuffisance rénale aiguë avec déséquilibre hydroélectrolytique, déséquilibre acide-base – p. ex., administration et gestion de liquides, administration d’agents pharmacologiques (diurétiques, vasodilatateurs), traitement de suppléance rénale continu, hémodialyse intermittente et dialyse péritonéale;
    • thermorégulation inefficace – p. ex., administration d’agents pharmacologiques, utilisation de dispositifs de refroidissement effractifs et de dispositifs de refroidissement ou de réchauffement non effractifs; 
    • rupture de la peau, perte d’intégrité de la peau – p. ex., soins cutanés et positionnement pour éviter toute détérioration, soins complexes des plaies (traitement des plaies par pression négative, méchage, pansement des brûlures);
    • déficits moteurs ou sensoriels – p. ex., exercices précoces de mobilisation et d’amplitude articulaire, maintien de l’intégrité médullaire, monitorage pour dépister la sidération médullaire, la sidération neurogène, la dysréflexie autonome et le syndrome des loges;
    • altération de la fonction immunitaire – p. ex., administration d’agents pharmacologiques (anti-infectieux, immunomodulateurs), asepsie, prévention et contrôle des infections;
    • altération de la fonction hématologique – p. ex., transfusions de sang et de composants sanguins;
    • altération de la fonction endocrinienne – p. ex., administration d’hormones et de substituts synthétiques, gestion de l’hormone antidiurétique, hyper/hypoglycémie, hyper/hypothyroïdie et insuffisance surrénale associée à une maladie grave;
    • douleur et inconfort – p. ex., sédation et échelles de douleur, mesures de confort, administration d’agents pharmacologiques (analgésiques, sédatifs, blocs régionaux, anesthésie ou analgésie épidurale, analgésie contrôlée par le patient), interventions non pharmacologiques visant à favoriser le confort;
    • altération de la lucidité – p. ex., outils de dépistage du délire, mobilisation, réorientation, réduction de la surcharge sensorielle, gestion pharmacologique, retrait des cathéters dans les plus brefs délais;
    • soins en fin de vie – p. ex., prestation de soins palliatifs, préparation pour le don d’organes, maintien de la stabilité hémodynamique, soins de confort, gestion de la douleur et des symptômes;
  • gérer des interventions multiples, et contrôler et évaluer continuellement l’efficacité et la pertinence des interventions prévues afin d’atteindre les objectifs établis pour le patient;
  • documenter de façon précise et continue, en temps opportun, les réactions du patient aux interventions indépendantes et interdépendantes au moyen d’organigrammes des soins intensifs, de notes narratives ou de plans de soins sous forme écrite ou au moyen d’un système de dossiers médicaux électroniques, conformément aux politiques de documentation de l’établissement et de la norme d’exercice sur la tenue de dossiers de l’Ordre des infirmières et infirmiers de l’Ontario;
  • appliquer des pratiques exemplaires ou fondées sur des données probantes aux fins des soins cliniques et de la sécurité des patients.

*Voir le glossaire

5. La personne diplômée a démontré de façon fiable son habileté à

proposer et prodiguer des soins axés sur le patient et la famille* aux patients atteints ou à risque d’être atteints d’une maladie qui met leur vie en danger ou qui sont en fin de vie et à leur famille.

Éléments de performance

  • demander, écouter et respecter le point de vue du patient et de sa famille lors de la planification et de la prestation de soins intensifs*;
  • plaider en faveur de la présence de la famille dans le milieu de soins intensifs;
  • faire participer la famille aux soins directs au patient, p. ex., pour l’aide aux soins de base;
  • appuyer, faciliter et respecter le droit du patient et de sa famille à l’information ainsi qu’à la participation à l’élaboration du plan de soins et à la prise de décision;
  • favoriser le respect de la vie privée et de l’autonomie du patient et de sa famille dans un milieu de soins intensifs* fortement tributaire de la technologie;
  • utiliser et adapter la technologie numérique aux fins de la prestation de soins axés sur le patient, et aider ce dernier et sa famille à collaborer à l’utilisation de la technologie;
  • déterminer les besoins en apprentissage du patient et de la famille et tenir compte de l’évolution de ces besoins dans le plan de soins tout au long de l’expérience des soins intensifs;
  • utiliser des stratégies d’enseignement adaptées à la gravité et à la complexité de l’état, au degré de préparation, aux capacités et aux besoins du patient et de la famille;
  • donner au patient ou aux membres de sa famille l’occasion de montrer ce qu’ils ont appris, p. ex., par la répétition et des démonstrations;
  • promouvoir et appuyer chez le patient et sa famille la prise de décisions concernant la planification des soins, les directives médicales anticipées, le don d’organes, le consentement éclairé, la vie privée et la mort naturelle;
  • favoriser et appuyer la transition vers les soins en fin de vie, p. ex., en communiquant, en préconisant le respect des souhaits du patient et de sa famille et en contribuant à résoudre les différends;
  • appuyer la famille en la dirigeant vers des ressources internes ou externes, p. ex., travail social, conseils en éthique, planification du congé, services de soutien dans la collectivité, soins palliatifs;
  • préconiser la participation du patient et de sa famille à l’évaluation des services de soins intensifs.

*Voir le glossaire

6. La personne diplômée a démontré de façon fiable son habileté à

collaborer avec les membres de l’équipe de soins interprofessionnelle* pour prodiguer des soins aux patients atteints ou à risque d’être atteints d’une maladie qui met leur vie en danger ou qui sont en fin de vie en vue d’assurer la continuité des soins et d’obtenir des résultats optimaux pour les patients.

Éléments de performance

  • expliquer et faire valoir son rôle et ses responsabilités auprès des patients, des familles et des autres membres de l’équipe de soins interprofessionnelle*;
  • partager des renseignements pertinents avec le patient, sa famille ou le mandataire spécial* et les membres appropriés de l’équipe de soins interprofessionnelle*;
  • établir le plan de soins interprofessionnel au sein d’une culture axée sur la qualité, la sécurité et la réduction des risques;
  • faire appel à son entregent et à ses aptitudes à la négociation et à la résolution de différends pour favoriser la collégialité et optimiser les soins aux patients;
  • favoriser le leadership partagé et la prise de décisions en commun relativement aux soins aux patients dans le milieu de soins intensifs;
  • faciliter la communication entre le patient, la famille, les membres de l’équipe de soins interprofessionnelle* et des ressources externes;
  • envisager les objectifs des soins et consulter les personnes appropriées en vue d’établir ou d’examiner le plan de soins et de favoriser la continuité des soins intensifs.

*Voir le glossaire

7. La personne diplômée a démontré de façon fiable son habileté à

utiliser des recherches fondées sur des données probantes et des lignes directrices sur les pratiques exemplaires pour éclairer et adapter son exercice de la pratique infirmière en soins intensifs*.

Éléments de performance

  • favoriser la recherche, l’exercice fondé sur des données probantes et la diffusion des connaissances en soins infirmiers;
  • recueillir des renseignements auprès d’un éventail de sources, y compris des experts, des études, des normes professionnelles, des lignes directrices sur les pratiques exemplaires et des pratiques organisationnelles;
  • appliquer un processus d’analyse critique* fondé sur la pensée téléologique et le raisonnement réfléchi pour examiner des aspects et changements touchant l’exercice des soins intensifs;
  • appliquer sa connaissance des concepts et principes théoriques pertinents pour orienter son exercice de la pratique infirmière en soins intensifs*;
  • intégrer les meilleures notions fondées sur des données probantes concernant les soins dans l’exercice de la pratique infirmière en soins intensifs*;
  • relever, dans le milieu de soins intensifs, les enjeux, tendances et questions d’ordre clinique qui pourraient faire l’objet d’études;
  • participer à des recherches et intégrer leurs conclusions dans son exercice, s’il y a lieu.

*Voir le glossaire

8. La personne diplômée a démontré de façon fiable son habileté à

recourir à des stratégies et aux ressources disponibles pour réagir aux facteurs stressants d’ordre environnemental, physique et psychosocial qui touchent soi-même et les autres personnes présentes dans le milieu de soins intensifs.

Éléments de performance

  • appuyer des initiatives qui réduisent les facteurs de stress dans le milieu de soins intensifs et améliorent la qualité de vie au travail et y contribuer;
  • gérer l’environnement afin d’atténuer les effets de stimulus néfastes;
  • évaluer et rehausser la capacité du patient et de la famille de composer avec les facteurs de stress associés à la maladie et à l’environnement, et les aider à accéder à des ressources à cette fin;
  • identifier les facteurs de stress courants pour les professionnels de la santé dans le milieu de soins intensifs, p. ex., niveau élevé et évolution rapide de la gravité de l’état des patients, environnement fortement tributaire de la technologie, détresse et conflits d’ordre éthique, etc.;
  • utiliser et recommander les ressources disponibles, p. ex., examens d’incidents critiques, séances d’information, programme d’aide aux employés, pour composer avec les facteurs de stress qui touchent les membres de l’équipe de soins interprofessionnelle*;
  • gérer le stress afin de favoriser la santé et le bien-être au moyen de différentes stratégies, p. ex., autosoins, pleine conscience, thérapie cognitivo-comportementale.

*Voir le glossaire

9. La personne diplômée a démontré de façon fiable son habileté à

se livrer à une pratique réflexive et se perfectionner constamment afin d’améliorer ses compétences en pratique infirmière en soins intensifs*.

Éléments de performance

  • maintenir sa compétence en soins intensifs et ses compétences professionnelles en général par la pratique réflexive et l’autoévaluation de ses besoins en apprentissage;
  • participer à des activités de formation en cours d’emploi, de certification et d’éducation et respecter les exigences organisationnelles liées au milieu de soins intensifs;
  • rechercher des occasions d’approfondir ses connaissances et compétences en pratique infirmière en soins intensifs*;
  • se fonder sur une rétroaction constructive, les évaluations du rendement et les évaluations par des pairs pour améliorer son exercice des soins intensifs;
  • se tenir au courant des nouvelles tendances dans le domaine des soins intensifs;
  • constituer un réseau professionnel pour favoriser son perfectionnement continu et l’accès aux ressources en pratique infirmière en soins intensifs*;
  • décrire les avantages des associations et organismes professionnels du domaine de la pratique infirmière en soins intensifs*, p. ex., Association canadienne des infirmières et infirmiers en soins intensifs (ACIISI), Services ontariens des soins aux malades en phase critique (SOSMPC), Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) – certification en soins infirmiers intensifs et en soins intensifs immédiats en réanimation (Advanced Critical Life Support).

*Voir le glossaire

Table des matières


Glossaire

Analyse critique – Démarche qui englobe non seulement la pensée critique, mais aussi une réflexion critique sur les gestes posés. L’infirmière étudie, à l’aide de la pensée téléologique et du raisonnement réfléchi, les idées, hypothèses, principes, conclusions, croyances et actions liés à l’exercice de sa profession. L’analyse critique s’accompagne d’un esprit d’interrogation, du discernement, du raisonnement logique et de l’application des normes (Ordre des infirmières et infirmiers de l’Ontario, 2014. Compétences essentielles à l’exercice de l’infirmière autorisée débutante).

Équipe de soins interprofessionnelle – Ensemble de professionnels de la santé qui fournissent des services de santé aux patients, travaillant de concert pour planifier et prodiguer des soins complets et de qualité en collaboration avec le patient, sa famille ou le mandataire spécial*dans un milieu de soins critiques.

Infirmière ou infirmier en soins intensifs – L’infirmière ou l’infirmier en soins intensifs collabore avec une équipe interprofessionnelle et doit coordonner les soins aux patients afin de répondre à leurs besoins et à ceux de leur famille. Elle ou il intervient en faveur du patient, de la famille et de l’équipe de soins interprofessionnelle dans les situations délicates sur le plan éthique, émotionnel et moral. Possédant une aptitude à la pensée critique, elle ou il la met à profit pour identifier les situations touchant les patients, leur famille et le milieu qui sont en évolution rapide et y réagir. L’infirmière ou l’infirmier en soins intensifs maintient ses compétences professionnelles par la formation continue, la recherche et le perfectionnement. (Adapté de : Association canadienne des infirmières et infirmiers en soins intensifs, 2010. Normes pour la pratique infirmière en soins intensifs, 4e éd., et Association des infirmières et infirmiers du Canada, 2010. Critical Care Nursing Certification.)

Mandataire spécial – Personne qui doit parfois contribuer à la prise de décisions concernant un patient ou client d’un hôpital qui est considéré comme incapable de prendre des décisions relativement à ses soins ou à son traitement. La Loi sur le consentement aux soins de santé contient un guide permettant d’identifier qui doit être le mandataire spécial au sein d’une hiérarchie de personnes. La personne du rang le plus élevé dans cette hiérarchie qui est disposée à prendre des décisions concernant les soins de santé prodigués au patient ou client et est en mesure de le faire devient le mandataire spécial (Loi de 1996 sur le consentement aux soins de santé).

Pratique infirmière en soins intensifs – Spécialité consistant à soigner des patients  atteints ou à risque d’être atteints d’une maladie qui met leur vie en danger ou qui sont en fin de vie selon un modèle de soins axés sur le patient et la famille. Les soins aux malades en phase critique sont continus, intensifs et peuvent comporter le recours à la technologie. La pratique infirmière en soins intensifs nécessite des aptitudes avancées en résolution de problèmes et des connaissances spécialisées afin d’évaluer les patients qui sont atteints ou à risque d’être atteints d’une maladie qui met leur vie en danger ou qui sont en fin de vie, de planifier les soins à prodiguer, d’intervenir et d’évaluer les soins fournis. (Adapté de : Association canadienne des infirmières et infirmiers en soins intensifs, 2010. Normes pour la pratique infirmière en soins critiques, 4e édition.)

Soins axés sur le patient et la famille – Démarche de planification, de prestation et d’évaluation des soins de santé qui s’appuie sur un partenariat mutuellement avantageux entre les fournisseurs de soins de santé, les patients et les familles. Cette démarche redéfinit les rapports entre les intervenants des soins de santé en mettant l’accent sur la collaboration avec des personnes de tout âge, à tous les niveaux de soins et dans tous les milieux de soins. Les patients et les familles définissent ce que représente leur « famille » et déterminent comment leurs membres participeront aux soins et à la prise de décisions. L’un des principaux objectifs de cette démarche consiste à favoriser la santé et le bien-être des personnes et des familles et de leur permettre de continuer d’exercer un contrôle sur leur vie (Institute for Family-Centred Care, 2017).

Table des matières


Pour la reproduction du document

Nous accordons la permission aux collèges d'arts appliqués et de technologie et aux établissements d'enseignement ou écoles de reproduire ce document en totalité ou en partie, par écrit ou électroniquement, aux fins suivantes :

  1. Un collège d'arts appliqués et de technologie en Ontario ou une école peut reproduire ce document pour renseigner les membres des comités consultatifs de programmes ou pour travailler à la mise en œuvre de ce programme.

Conditions:

  1. Chaque reproduction doit porter l'inscription « Droit d’auteur © Imprimeur de la Reine pour l’Ontario, 2017 », au début du document ou de toute partie reproduite.
  2. Il est toutefois interdit d'utiliser ce document à d'autres fins que celles susmentionnées et d'en faire la vente.
  3. Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle (MESFP) se garde le droit de révoquer la permission de reproduire ce document.

Pour obtenir la permission de reproduire ce document à d'autres fins que celles susmentionnées ou pour toute demande de renseignements, veuillez communiquer avec le :

Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle
Direction des programmes,
Unité des normes relatives aux programmes et de l’évaluation
900 rue Bay
Édifice Mowat, 23e étage
Toronto ON M7A 1L2
Téléphone: 416-325-2874 ou par courriel

Veuillez faire parvenir toute demande de renseignements sur ce programme à un collège d'arts appliqués et de technologie de l'Ontario qui offre ce programme.

Adresses et sites Web des collèges d'arts appliqués et de technologie

© Imprimeur de la Reine pour l’Ontario, 2017

ISBN 978-1-4868-0593-8


1 Voir l’avertissement, deuxième page de ce document, et l’introduction (page 1) concernant cette traduction d’une norme d’un programme offert en anglais et qui n’était pas disponible en français au moment de l’élaboration des résultats d’apprentissage de la formation professionnelle.